Samana et les baleines à bosses

La semaine dernière nous sommes partis pour un périple de deux jours à la rencontre des baleines à bosses dans la presqu'île de Samana.


Chaque année entre février et mars, les baleines à bosse quittent leurs eaux froides de l'Atlantique nord et viennent se reproduire sous les latitudes clémentes des Caraïbes, à quelques dizaines de mètres des rives de Samana. Certains spécimens parcourent jusqu'à 25'000 km pour rejoindre leur site de reproduction, détenant ainsi le record de distance migratoire du monde mammifère.

Dans les mers tropicales et sub-tropicales, le combat devient alors acharné entre les nombreux mâles qui se disputent la même femelle (jusqu'à 20 mâles par femelle). La parade est particulièrement démonstrative ; pour imposer leur supériorité, les messieurs baleines sautent, se dressent à la verticale ou frappent de leur nageoire la surface de l'eau. Cette parade amoureuse puis sexuelle constitue un moment important pour la survie de l'espèce ; les baleines à bosse ne se reproduisent qu'à partir de l'âge de 5 ans, tous les deux ou trois ans en moyenne. Le baleineau naît après une gestation de onze mois ; il mesure déjà 4 mètres et pèse environ 700kg. Sa mère l'allaite durant ses six premiers mois d'existence et l'accompagne dans tous ses déplacements jusqu'à l'âge de deux ans.

Les adultes peuvent atteindre 16 mètres de long- la plus grande baleine à bosse découverte atteignait même 19 m. - et pèsent en moyenne… 36 tonnes. Ils vivent jusqu'à l'âge de 50 ans. On les retrouve dans les océans du monde entier.

 

Nous sommes donc partis de bonne heure car nous avions 6 h de route pour atteindre notre but. Nous avons longer la côte sous un soleil radieux et avons traversé les villes de Puerto Plata, Cabarete, Rio San Juan, Cabrera..pour arriver à Samana en fin de journée. Nous nous sommes arrêtés à Nagua au bord de la route pour faire un "plouf" vu le soleil radieux de la journée et sa température proche des 32 °...

  aussi quelques fruits pour se désaltérer  et la recontre avec une sirène égarée 

 

Samana est un chramant village au bord de l'eau où malgré l'importance touristique du site due aux baleines il y avait peu de touristes. La plupart en effet, arrivent en bus directement de leur hotel tout-inclus et passent directement du bus au bateau sans avoir le temps de visiter la ville...

Bon quelques photos pour illuster tout cela avant celles des reines du spectacle, les baleines à bosses !

  Départ sous le soleil mais tellement agréable de voyager ainsi !

 

       La ville de Samana et son port


Nous partons donc à bord d'un quatamaran (pas un de celui qui fait le tour du monde ! on se voyait déjà accroché sur notre trampoline!).

Voici l'équipe du Capitaine et ses joyeux mousses !        

Plusieurs bateaux partent à la recherche des cétacés. Nous sommes reliés par radio les unes aux autres mais jamais plus de 3 ou 4 bâteaux ensemble pour ne pas déranger les mammifères. En fait nous partîmes à plusieurs mais nous restâmes seuls dans la baie tellement il y avait de baleines à voir. Chaque bateau "possède" ses baleines ; nous mêmes en avons suivis 3 un bon bout de temps. Elles s'ébattent vraiment à côté de nous, on pourrait presque les toucher ! (voyez plutôt et je ne possède pas d'apareil photo avec zoom professionnel !).

               

 

vidéo prise sur l'excellent blog de ma compatriote Tina
Baleines à bosses en République Dominicaine - kewego
La video d'un amateur qui film des baleines à bosse en République Dominicaine au moyen d'une mini caméra.

Après quelques heures dans l'eau nous sommes partis nous restaurer sur le Cayo Levantado, un île dans la baie de Samana. Je dirai que ce n'était pas le clou de la journée ! Nous, habitués à notre petit village au calme, là nous avons baigné dans l'usine à touristes pendant 2 heures. En effet tous les bateaux désirant visiter l'ile se retrouvent là, sachant que l'île possède déjà son (magnifique) hôtel tout-inclus. Quelques photos quand même avec des plages de sable fin bordant l'île splendides !

 

   

Samana baleines à bosses